Croquis de justice : Licenciée, cette caissière veut sauver son honneur face à un géant mondial de la distribution

L’entreprise l’accuse de vol, elle plaide l’excès de prévoyance.

Photo d'illustration
Photo d'illustration ©BELGA
Il y a des combats en justice où il est surtout question d'honneur. Si Marianne (prénom d'emprunt), la soixantaine élégante, se trouve aujourd'hui dans cette chambre du palais de justice de Bruxelles, c'est pour soigner son orgueil blessé. Marianne était caissière dans un duty-free de la gare du Midi, à Bruxelles. En...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité