Pour lutter contre la récidive, les sanctions alternatives sont plus efficaces qu'un passage par la case prison

Depuis 25 ans, l'ASBL Arpège-Prélude organise des formations en groupe pour les auteurs de faits avec des victimes

Pour lutter contre la récidive, les sanctions alternatives sont plus efficaces qu'un passage par la case prison
©Belga
Une bagarre de café qui tourne mal après qu’on a bu un coup de trop. Le feu bouté à la voiture du voisin pour se venger. Le braquage d’une librairie avec un revolver factice. Les auteurs risquent la case prison - fracassante, au propre comme au figuré. Une autre réponse judiciaire est pourtant possible. L’ASBL Arpège-Prélude organise depuis 25 ans des formations en groupe avec des personnes...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité