Un vol jugé aux assises de Liège

Le procès, étalé sur cinq jours, commencera lundi prochain dès 9 h.

D'après Belga
Un vol jugé aux assises de Liège
©BELGA

Le jury pour le procès à la cour d’assises de Liège de Terri Hoyoux et Grégory Baudin est connu depuis ce mercredi. Il sera composé de six hommes et six femmes.

Terri Hoyoux, âgé de 26 ans et originaire de Braine-l’Alleud, et Grégory Baudin, âgé de 23 ans et originaire de Bruxelles, sont accusés du meurtre d’Anita Leukeu, une dame âgée de 69 ans, pour faciliter le vol ou en assurer l’impunité.

Les premières constatations avaient permis de démontrer que la sexagénaire avait été agressée à son domicile lors d’un cambriolage.

Tout ne se passe pas comme prévu

Le 26 octobre 2019, le corps sans vie d’Anita Leukeu est retrouvé à son domicile, à Wanze, une commune située dans la province de Liège.

La veille, Terri Hoyoux avait proposé à Grégory Baudin de commettre un vol chez la sexagénaire qui n’était autre que la grand-mère de Terri.

Le plan prévoyait de laisser ce dernier se faire héberger par sa grand-mère. Une fois qu’elle se serait endormie, Grégory Baudin, qui attendait dehors, devait accéder à l’intérieur de la maison et y voler différents objets.

Cependant, tout ne s’est pas passé comme espéré. Anita Leukeu s’est rapidement rendu compte de la supercherie et a donc reproché à son petit-fils de lui avoir menti sur la raison de sa venue. Pris d’un coup de sang, Terri Hoyoux s’en est alors pris physiquement à sa grand-mère. D’abord en l’étranglant, puis en lui portant plusieurs coups de couteau au niveau du cou. Le petit-fils a ensuite laissé entrer son complice et les deux jeunes hommes ont procédé au vol de différents objets à travers la maison. Les deux amis en ont également profité pour s’emparer de la voiture de la sexagénaire.

L’autopsie de la victime a révélé que les causes de la mort sont liées à une hémorragie et une asphyxie.

Les deux accusés devront également répondre d’une fraude informatique pour avoir effectué des transactions bancaires avec la carte d’Anita Leukeu, après l’avoir tuée. (D’après Belga).

Sur le même sujet