Le chauffard de Strépy à nouveau présenté devant la chambre du conseil ce vendredi

Sa remise en liberté ne devrait pas être réclamée.

Le chauffard de Strépy à nouveau présenté devant la chambre du conseil ce vendredi
©BELGA
E. Brl.

De nombreuses zones d’ombre entourent encore le drame de Strépy-Bracquegnies, survenu le 20 mars dernier et au cours duquel six personnes avaient perdu la vie après avoir été percutées par le véhicule de Paolo F. alors que le ramassage du carnaval battait son plein. Ce vendredi, le chauffard sera une nouvelle fois présenté devant la chambre du conseil de Tournai. On apprend que son avocat ne demandera pas sa remise en liberté.

L’audience a débuté ce vendredi à 9 heures et doit déterminer si le conducteur, détenu à la prison de Tournai, peut être remis en liberté dans l’attente de son procès ou s’il doit être maintenu en détention préventive. Une détention préventive qui avait déjà été prolongée le 25 mars dernier pour une période d’un mois. Me Discepoli estime qu’une demande de remise en liberté n’est pas la priorité à ce stade, l’enquête étant toujours en cours.

Nos confrères d’RTL annoncent par ailleurs que les analyses toxicologiques confirment les conclusions des premières analyses menées : le conducteur n’était pas sous l’influence de produits stupéfiants et ne présentait qu’un très faible taux d’alcoolémie au moment des faits. Contrairement à ce qui a été un temps avancé, aucune capsule de gaz n’aurait été retrouvé dans le véhicule qui, en revanche, doit encore fait l’objet de diverses analyses.

Le parquet espère en effet récupérer certaines données électroniques de la BMW conduite ce jour-là, mais compte pour ce faire sur une décision de la justice allemande. Des démarches sont en cours. Pour rappel, Paolo F. est poursuivi pour homicide involontaire et coups et blessures involontaires ayant entrainé la mort dans le cadre d'un accident de la route.

Sur le même sujet