"Les couloirs du palais de justice de Bruxelles ressemblent à des coupe-gorge après 17h"

Arriver à la tête du barreau de Bruxelles, c’est l’objectif d’Isabelle Ekierman. De l’ouverture nocturne du palais de justice au soutien des pénalistes, ses projets sont ambitieux.

"Les couloirs du palais de justice de Bruxelles ressemblent à des coupe-gorge après 17h"
©Marie Russillo
Si 80 % des étudiants en droit sont des femmes, 80 % des avocats de plus de 40 ans sont des hommes. “Elles abandonnent trop souvent le métier parce qu’elles n’arrivent pas à concilier vie professionnelle et vie de maman. Des mesures doivent être prises pour changer tout cela”, insiste Isabelle Ekierman, qui place la diversité au cœur de sa campagne en vue d’accéder en juin au poste tant convoité de bâtonnier de l’ordre français du barreau de Bruxelles. Elle deviendrait ainsi la première femme à la tête des avocats...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité