"Oui, j’en veux au politique car il maltraite la justice"

Ignacio de la Serna ne sera plus le procureur général de Mons. Il quitte le ministère public pour rejoindre la Cour de cassation le 2 juin. Il dresse le bilan de la politique criminelle.

"Oui, j’en veux au politique car il maltraite la justice"
©GUILLAUME JC
Ses sorties dans la presse sont peu nombreuses. Mais quand il s'exprime, Ignacio de la Serna ne fait pas dans la dentelle. Le président du Collège des procureurs généraux (PG) et procureur général de Mons est pourtant réputé pour son sens de la diplomatie. Pas pour ses coups de gueule. "Lorsqu'il y a des aberrations, il faut sortir du bois. Et durant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité