Les deux Belges arrêtés suite au braquage à la foire d'art de Maastricht nient toute implication: "Un malentendu"

Les deux Belges arrêtés dénoncent un "malentendu".

La Rédaction
Les deux Belges arrêtés suite au braquage à la foire d'art de Maastricht nient toute implication: "Un malentendu"
©AFP

Ce mardi, des voleurs armés ont fait irruption lors de la Tefaf, la célèbre foire d'art et d'antiquités de Maastricht, aux Pays-Bas. Sur des images impressionnantes relayées en masse sur les réseaux sociaux, on peut apercevoir deux suspects défoncer la vitrine d'un joaillier, avant de s'enfuir avec un "butin".

Après les faits, la police néerlandaise a lancé une vaste opération de recherche et a rapidement intercepté deux Belges de 22 et 26 ans, au volant d'un véhicule gris sur l'autoroute A2.

Ce mercredi, l'avocat des deux jeunes, Stijn van Mern, a livré sa version des faits à nos confrères néerlandais du Algemeen Dagblad (AD). L'avocat nie toute implication de ses clients et crie au "malentendu".

"Nous avons vu la vidéo et nous ne reconnaissons pas nos clients comme les hommes que l'on peut voir sur cette séquence. Il semble qu'il y ait un malentendu ici", déclare-t-il, ajoutant qu'aucun bijou ni arme n'a été retrouvé dans la voiture des deux suspects.

Aucune information n'a encore filtré au sujet d'un second interrogatoire ou d'une éventuelle mise en accusation des deux Belges.