Traite des êtres humains sur un chantier d'Anvers: commission extraordinaire à la Chambre fin août sur l'affaire Borealis

Une réunion conjointe extraordinaire des commissions de la Justice et des Affaires sociales sera organisée le 30 août.

Belga
Traite des êtres humains sur un chantier d'Anvers: commission extraordinaire à la Chambre fin août sur l'affaire Borealis
©BELGA

Les commissions de la Justice et des Affaires sociales tiendront le mardi 30 août une réunion conjointe extraordinaire afin d'entendre les ministres de la Justice et de l'Emploi sur l'affaire présumée de traite des êtres humains sur un chantier du port d'Anvers, a annoncé mardi l'opposition PTB, qui demandait la convocation de cette réunion. Des travailleurs étrangers -la plupart philippins et bengalis- victimes de traite des êtres humains ont été découverts cet été sur un chantier de l'entreprise Borealis, dans le port d'Anvers. A ce jour, 174 victimes potentielles ont déjà été identifiées par l'auditorat du travail d'Anvers.

Le PTB attend des ministres qu'ils expliquent lors de cette commission conjointe fin août comment on a pu en arriver là et quelles mesures sont envisagées.

« Le mutisme du gouvernement alors que l'on est face à l'un des plus gros dossiers d'esclavagisme de l'histoire récente de l'Europe est choquant. Tout le monde essaie de fuir ses responsabilités, tant les entreprises concernées que le gouvernement », juge Thierry Warmoes, député marxiste à la Chambre.