"Cold case" belge: le gendarme De Vleeschauwer a-t-il été tué par méprise ou parce qu’il en savait trop ?

La Libre vous emmène dans les tréfonds de l’histoire criminelle belge pour vous retracer six affaires non résolues – des cold cases. Ce sixième et dernier épisode vous emmène à Sint-Niklaas, là où a été vu pour la dernière fois vivant le gendarme Peter De Vleeschauwer. C’était en 1996.

"Cold case" belge: le gendarme De Vleeschauwer a-t-il été tué par méprise ou parce qu’il en savait trop ?
©BELGA
Peter De Vleeschauwer est un gendarme sans histoires. C’est en tout cas ce qu’en disaient ses proches peu avant que l’homme de 37 ans ne disparaisse. Ce que l’on sait de lui à l’époque ? Pas grand-chose, si ce n’est qu’il est originaire de Lokeren, marié à une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet