Procès des attentats à Bruxelles: la cour d'assises refuse de se prononcer sur la libération d'Ibrahim Farisi

La cour d'assises a refusé lundi matin, lors d'une audience à huis clos, de se saisir de la demande de libération d'Ibrahim Farisi, a indiqué l'avocat de ce dernier, Me Xavier Carrette.

Procès des attentats à Bruxelles: la cour d'assises refuse de se prononcer sur la libération d'Ibrahim Farisi
©BELGA

La cour estime que c'est à la chambre des mises en accusation de se pencher sur cette requête, a-t-il précisé, ajoutant qu'il devrait donc a priori comparaître fin de semaine devant la chambre des mises. Me Carrette a rappelé qu'Ibrahim Farisi était libre "depuis six ans dans le cadre de ce dossier". "Il n'y a absolument rien à lui reprocher dans cet intervalle", a-t-il déclaré à la presse avant l'audience préliminaire du procès.

"Pendant ces six ans, il est toujours resté en Belgique, il a comparu à toutes les audiences à l'occasion du règlement de la procédure. Ca fait deux mois qu'on prépare ensemble ce procès, il n'a manifesté aucune envie de se soustraire", a-t-il appuyé, ajoutant qu'il ne représentait en outre aucun danger pour le public. "Il n'y avait aucune raison pour moi, dès l'entame du procès, de mettre à exécution l'ordonnance de prise de corps."

Une demande de libération a également été déposée pour Smaïl Farisi, mais elle n'a pas été examinée lundi matin, elle devrait l'être plus tard dans la journée.