Procès des attentats de Bruxelles: Au moins 370 témoins cités à comparaître au procès des attentats à Bruxelles

La présidente de la cour d'assises de Bruxelles, Laurence Massart, a dressé, par un arrêt prononcé jeudi matin, la liste des témoins à entendre au procès des attentats du 22 mars 2016, qui doit débuter le 13 octobre.

Belga
Procès des attentats de Bruxelles: Au moins 370 témoins cités à comparaître au procès des attentats à Bruxelles
©BELGA

Cette liste comporte quelque 370 témoins, allant d'experts en géopolitique aux témoins de moralité des accusés. La liste des témoins comprend tout d'abord quatre experts qui seront amenés à parler du contexte historique et géopolitique de la guerre en Syrie. Trois autres experts évoqueront quant à eux l'aspect de la répercussion des attentats sur les victimes.

Après ces experts dits "de contexte", la cour entendra les témoins directs et les victimes, d'abords ceux et celles de l'attentat à Zaventem, et ensuite ceux et celles de l'attentat à Bruxelles. Ainsi, sont cités tout d'abord les intervenants de première ligne (policiers, ambulanciers, pompiers...), puis les victimes survivantes et enfin les proches des victimes décédées. Il s'agit uniquement de victimes et proches de victimes qui ont manifesté le souhait d'être entendus.

La cour passera ensuite à l'audition des services de sécurité (OCAM, Sûreté de l'État, services militaires et la commission BIM) et à celle des juges d'instruction, enquêteurs et membres du laboratoire de la police fédérale. Puis elle entendra divers experts (ADN, balistique, toxicologie ou encore graphologie).

Différents témoins seront ensuite appelés, tout d'abord des personnes pouvant apporter des informations au sujet des achats effectués par la cellule terroriste, puis des personnes pouvant donner des éléments au sujet des différentes "planques" utilisées par celle-ci, et enfin des personnes pouvant apporter des éclaircissements au sujet des armes que la cellule possédait. Il s'agit notamment de commerçants et de propriétaires immobiliers. Puis, ce sont des témoins pouvant parler des accusés et de leurs activités qui sont amenés à être entendus.

La cour terminera avec l'audition des experts psychiatres et d'un expert en déradicalisation, et enfin avec les témoins de moralité des accusés.

La présidente de la cour d'assises a ainsi repris 372 témoins sur sa liste. Elle a précisé que les dates et heures de passage à la barre n'étaient pas encore déterminées et que le calendrier des audiences sera donné au fur et à mesure, par période d'environ deux mois.