Croquis de justice : le soudeur dépressif pouvait-il être viré pour faute grave ?

Un ouvrier alcoolique licencié par son employeur pour faute grave demande réparation devant le tribunal du travail. Audience.

Croquis de justice : le soudeur dépressif pouvait-il être viré pour faute grave ?
©Shutterstock
Faute grave ou pas ? Licenciement justifié ou non ? Le tribunal du travail de Huy était amené, l’autre jour, à examiner le cas de Christian (prénom d’emprunt), un ouvrier viré par son employeur en avril 2021. Métallier soudeur sous contrat à durée indéterminée depuis 2015 dans une petite entreprise de tôlerie, Christian se voit signifier son licenciement pour faute grave le 27 avril 2021. Avec l’appui de son syndicat, il conteste ce licenciement. Mais la partie adverse ne répondra...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité