Le box des assises pour le procès des attentats de Bruxelles est en voie d’achèvement

Les travaux devraient être terminés pour le 14 novembre, selon ce qui avait été annoncé.

Le nouveau box pour le procès des attentats de Bruxelles
Le nouveau box pour le procès des attentats de Bruxelles

Le SPF Justice l’avait assuré le 6 octobre dernier : les travaux nécessaires à l’adaptation du box des accusés du procès des attentats de Bruxelles sur le site du Justitia seraient prêts le lundi 14 novembre.

Et, à voir les images diffusées par le SPF Justice, ces aménagements sont en voie d’achèvement. Les travaux se sont déroulés par phases : retrait des meubles et câblages, retrait du matériel audio et vidéo, démantèlement du box et enfin construction de la nouvelle installation.

Saisie par les défenses, la présidente de la cour d’assises avait ordonné le 16 septembre le démontage des box compartimentés et fermés par des parois en verre blindé où devaient prendre place les accusés. Elle avait jugé qu’une telle configuration violait le droit à un procès équitable, garanti par l’article 6 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Dans son arrêt, la présidente avait suggéré un "box unique avec un bandeau vitré" où prendraient place collectivement les accusés, à l'image de ce qui a été prévu à Paris pour le procès des attentats du 13 novembre 2015, où cinq des neuf accusés de Bruxelles ont comparu sans incidents. À voir les images, les consignes ont été respectées à la lettre.

Le procès doit débuter le 30 novembre avec la constitution du jury. Les audiences du fond débuteront le lundi 5 décembre. La construction des premiers box fermés avait coûté 250 000 euros. Le coût de leur démontage et de leur adaptation était estimé à 235 000 euros.