Le MR favorable à une revalorisation des salaires policiers sans attendre

Le MR a plaidé dimanche pour une entrée en vigueur sans délai de l'augmentation salariale dont doivent bénéficier les policiers dans les années à venir.

Une enquête interne est ouverte.

"Le MR réclame l'entrée en vigueur de l'augmentation salariale des policiers sans attendre. Il faut également aménager les fins de carrière afin de permettre l'exercice de fonctions plus légères les dernières années", a déclaré le président du parti, Georges-Louis Bouchez, à la suite du vice-Premier ministre, David Clarinval.

Dans le cadre des négociations budgétaires, le gouvernement a décidé d'étaler l'application de l'accord négocié entre les syndicats de police et la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, pour revaloriser les salaires des policiers. Une première augmentation aura lieu le 1er octobre 2023 suivie d'une deuxième étape en octobre 2024 et une dernière tranche le 1er octobre 2025. Le régime avantageux de pension que constitue la NAPAP (non-activité préalable à la pension) devrait quant à lui être progressivement aboli d'ici 2030.

Les syndicats avaient alors parlé d'une "déclaration de guerre" et avaient annoncé qu'ils mèneraient des actions. Ils avaient visé la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V), même s'ils disaient reconnaître la patte libérale dans les coupes budgétaires.