L'homme qui a poussé une femme sur les voies d'un métro bruxellois a été interné

Des examens ont démontré que Benjamin P. était en proie à de graves problèmes psychologiques, raison pour laquelle la chambre du conseil de Bruxelles a décidé de son internement.

metro stib tunnel lumiere

Benjamin P., l'homme qui a poussé une femme sur les voies d'un métro bruxellois en janvier de cette année, a été placé en centre spécialisé par la chambre du conseil de Bruxelles, a fait savoir mardi le parquet bruxellois. La décision avait déjà été prise pendant l'été, mais n'a été confirmée que maintenant. Peu après les faits, l'avocat de l'individu avait déclaré que le jeune homme de 23 ans ne s'était pas rendu compte de ce qu'il avait fait.

L'incident s'est déroulé le 14 janvier 2022 aux alentours de 19h45 dans la station de métro Rogier. Alors qu'il était filmé par une caméra de surveillance, Benjamin P. a poussé une femme sur les voies pendant qu'un métro approchait. Le conducteur a pu stopper la rame juste avant et éviter le drame de justesse. La victime, saine et sauve, a alors été transportée à l'hôpital où on lui a diagnostiqué une fracture de l'épaule.

Après avoir poussé la femme, l'individu a immédiatement pris la fuite. Des témoins ont tenté de le stopper, mais l'homme a réussi à s'enfuir par les voies du métro. Son signalement a rapidement été diffusé ce qui a permis son interpellation peu de temps après dans la station De Brouckère.

L'homme n'a présenté aucun lien avec sa victime et a été placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction pour tentative de meurtre. Un expert psychiatrique a alors été dépêché par le juge d'instruction pour examiner le jeune homme.