"Vivaldi = pas de respect pour la police": suite au décès de Thomas Montjoie, les syndicats ont manifesté contre le gouvernement au Te Deum

Les syndicats de police SLFP Police, CSC Police et SNPS ont mené une action contre le gouvernement fédéral mardi à l'occasion du Te Deum de la Fête du roi. Les organisations syndicales ont occupé toute la place de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles pour se faire entendre.

Photos Bernard Demoulin : Le policier blesse a Schaerbeek est sorti de l’hopital sous une haie d'applaudissements en son honneur
Les syndicats de police SLFP Police, CSC Police et SNPS ont mené une action contre le gouvernement fédéral mardi à l'occasion du Te Deum de la Fête du roi. Les organisations syndicales ont occupé toute la place de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles pour se faire entendre. ©© Bernard Demoulin

Yassine M., doit comparaître devant la chambre du conseil de Bruxelles ce jeudi matin. Elle décidera ensuite si l’homme reste en détention, indique mardi le parquet fédéral. L’homme a été placé sous mandat d’arrêt du chef d’assassinat et de tentative d’assassinat dans un contexte terroriste. Son avocat n’a pas voulu faire de commentaire à ce stade.

De leur côté, les syndicats de police SLFP Police, CSC Police et SNPS ont mené une action contre le gouvernement fédéral hier à l’occasion du Te Deum de la Fête du roi. Les organisations syndicales ont occupé toute la place de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles pour se faire entendre.

Les syndicats n’ont plus confiance en Vincent Van Quickenborne, ministre de la Justice, depuis l’attentat de jeudi soir sur deux policiers à Schaerbeek. Le Premier ministre Alexandre De Croo était aussi présent au Te Deum. Les syndicats ont exprimé leur mécontentement de manière claire à l’aide de pancartes et des inscriptions “Vivaldi = beau parleur”, “Vivaldi = pas de respect pour la police” ou encore “Vivaldi = déloyal”. Ils ont allumé des feux de Bengale et quelques pétards pour rendre visible et audible leur insatisfaction aux participants des célébrations de la Fête du roi.

Les membres de la famille royale ont cependant été applaudis par les syndicats lorsqu’ils sont arrivés. Ceux-ci ont même scandé avec enthousiasme “Laurent” lorsque le prince s’est retourné un moment en haut des escaliers, accompagné de son épouse la princesse Claire.

Une réunion est prévue ce jeudi matin au siège du premier ministre en présence de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden et du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. La manifestation nationale du 28 novembre sera évoquée.