Les chips de la discorde, les nuits avec un masque, les cheveux brûlés : les dernières journées des terroristes avant les attentats de Bruxelles

Après Paris, les enquêteurs ont été engagés dans une course contre la montre perdue.

L'appartement des terroristes, à la rue Max Roos, à Schaerbeek
L'appartement des terroristes, à la rue Max Roos, à Schaerbeek ©DR
Le mercredi 18 novembre 2015, cinq jours après les attentats qui ont fait 130 morts à Paris, la cellule de Paris est décimée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité