Un suspect des émeutes post Belgique-Maroc à Bruxelles libéré après audition

Un mineur avait été arrêté judiciairement après les débordements dans la capitale.

La personne arrêtée judiciairement dimanche après-midi lors des émeutes à Bruxelles, qui ont suivi le match de Coupe du monde de football entre la Belgique et le Maroc (0-2), a été libérée, selon le parquet de Bruxelles lundi soir. Il s'agit d'un mineur d'âge. Il a été libéré après avoir été auditionné.

Des émeutes se sont produites, dimanche vers 15h00, dans le centre de Bruxelles, notamment boulevard Lemonnier, mais aussi dans le quartier des Étangs Noirs à Molenbeek-Saint-Jean, place du Pavillon à Schaerbeek et place Barra à Anderlecht. Des dizaines de personnes, parmi des supporters de football qui avaient assisté au match opposant la Belgique au Maroc, dans le cadre de la Coupe du monde de football au Qatar, sont à l'origine de ces débordements.

Comment expliquer les émeutes à Bruxelles après Belgique – Maroc ? “C’est un problème spécifique, quelque chose bouillonne dans la capitale”

Dans le centre-ville, des dégâts ont été causés à des véhicules et à du mobilier urbain et des personnes ont été blessées. Une journaliste notamment a été touchée au visage par des feux d'artifice et un véhicule des pompiers a été caillassé. Un feu de signalisation a été détruit et un conteneur incendié.

La police est intervenue et a dispersé les émeutiers à l'aide de canons à eau et de gaz lacrymogène. Une dizaine de personnes ont été arrêtées administrativement et une a été arrêtée judiciairement. Celle-ci a été mise à disposition du parquet de Bruxelles. Elle a été auditionnée puis remise en liberté. Il s'agit d'un mineur.

D'autres suspects pourraient être identifiés lorsque les images de caméras de vidéo-surveillance auront été visionnées.