Article abonné offert

Attentats de Bruxelles : “J’ai été le premier policier sur place, et aujourd’hui j’éprouve de la haine envers la police”

Didier Dhynes, ancien inspecteur formé à la détection électronique d’explosifs et du matériel explosif, est l'un des premiers à être arrivés dans la station de métro Maelbeek le 22 mars 2016. Il raconte.

- Attentat à l'aéroport Brussels Airport de Zaventem  
- Aanslag in Brussels Airport
* hospital UZ Jette
22/3/2016
pict. by Merlin Meuris © Photo News
Attentats de Bruxelles, le 22 mars 2016.
Didier Dhynes est souriant. Un sourire forcé, comme pour faire bonne figure. Comme si cet ancien policier voulait masquer les stigmates, encore nombreux, plus de six ans après les attentats de Bruxelles. “La police, c’est un monde de testostérone, on ne doit jamais dire qu’on a mal. J’ai eu besoin de temps pour dire que ça ne va pas. Parce que c’est presque honteux pour un policier de dire que cela ne va pas”,...
Nous vous offrons cet article

Créez votre compte et accédez à l'intégralité de cet article réservé à nos abonnés.

Créer un compte
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...