Différentes agressions au couteau à Bruxelles ce lundi : deux décès, deux blessés graves et au moins un agresseur en fuite

Des agressions au couteau se sont produites ce lundi dans trois communes bruxelloises.

Police belge
©Copyright (c) 2020 Alexandros Michailidis/Shutterstock. No use without permission.

Ce lundi 28 novembre vers 18h à Molenbeek Saint Jean, rue de Koninck, un homme a été poignardé avec un couteau dans un centre pour personnes en séjour illégal. La victime est décédée. Un suspect a pu être interpellé rapidement après les faits, a annoncé le parquet.

Ce dernier a réquisitionné un juge d'instruction pour des faits de meurtre. Au cours de la soirée, le juge d'instruction, le procureur et le laboratoire de la police judiciaire fédérale sont descendus sur les lieux.

Le coupable sera interrogé par le juge d'instruction dans le délai légal de 48 heures à compter de sa privation de liberté.

Saint-Gilles : une autre agression au couteau

Toujours ce lundi, vers 18h15, une agression au couteau a eu lieu à Saint-Gilles sur la place de Bethleem. La victime, née en 2002, est décédée sur place.

Le magistrat de garde du parquet de Bruxelles a requis un juge d'instruction pour des faits de meurtre.

Le parquet a indiqué que, dans l'intérêt de l'enquête, aucun autre commentaire ne sera fait.

Anderlecht : un suspect relâché

C'est à Anderlecht, sur le quai de Veeweyde, qu'un autre fait s'est produit ce lundi, vers 18h. Deux personnes ont reçu des coups de couteau. Les deux victimes, dont les jours sont en danger, ont été transférées vers l’hôpital.

Le parquet de Bruxelles a été informé des faits et a ordonné les premiers devoirs d’enquêtes comme l’analyse des images camera et une enquête de voisinage. Un hélicoptère est venu en assistance afin de tenter de localiser le suspect.

Le magistrat de garde du parquet de Bruxelles ainsi que le laboratoire de la police judiciaire fédérale sont descendus sur place. Un médecin légiste a été requis.

Un suspect a été interpellé dans le courant de la soirée mais les premiers devoirs d’enquête ont laissés apparaitre que l’homme ne serait pas impliqué dans les faits. Il a été relaxé. L’enquête suit son cours et dans l’intérêt de celle-ci aucun autre commentaire ne sera fait.

LIRE AUSSI - Anderlecht, Saint-Gilles, Molenbeek : trois bagarres au couteau en moins d’une heure font quatre victimes