L’ombre d’Oussama Atar, cerveau des attentats, plane sur le procès de Bruxelles

Le principal inculpé fait défaut. L’histoire de l’homme que la Belgique a rapatrié d’Irak en 2012 et qui est devenu, deux ans plus tard en Syrie, le plus haut gradé européen de l’État islamique.

En août 2016, huit perquisitions eurent lieu à Bruxelles pour retrouver Oussama Atar, qu'on pensait avoir vu dans la capitale. Sans succès.
En août 2016, huit perquisitions eurent lieu à Bruxelles pour retrouver Oussama Atar, qu'on pensait avoir vu dans la capitale. Sans succès. ©D.R./Discriminator.be