La double lâcheté de Mohamed Abrini

Il a dit avoir suivi les kamikazes par peur d’être tué s’il leur annonçait qu’il renonçait.

2da54758-73f8-11ed-8372-d8b701ed46b2.jpg
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...