Pour rappel, Le CEO de la firme pharmaceutique Mithra a comparu devant la chambre du conseil de Liège qui devra confirmer ou infirmer son mandat d’arrêt qui a été décidé jeudi dernier dans la soirée pour abus de biens sociaux et de détournements par personne exerçant une fonction publique. Monsieur Fornieri est défendu par Me Georges-Albert Dal, Me Marc Dal et Me Philippe Culot. Les avocats ont demandé la remise en liberté sous conditions de leur client. " Le dossier nécessite énormément de développement", indique Me Culot. 

"Notre client est combattf, comme toujours. Il est heureux d’avoir pu prendre connaissance d’un dossier qui est déjà particulièrement important mais qui, dans aucune des pièces, ni dans aucune déclaration, ne le met en difficulté. Le dossier confirme entièrement ses déclarations auprès des enquêteurs qui l’ont entendu pendant deux jours d’affilée. Il y a eu quasiment 18 heures d’audition. Pas une seule fois, dans les déclarations, ni les expertises réalisées, il n’est en difficulté dans ce dossier, cela le rassure, il est heureux, et par ailleurs d’un point de vue humain, il est particulièrement affecté par la situation."

Me Jean-Dominique Franchimont qui défend Pierre Meyers a également plaidé sa remise en liberté sous conditions. 

Les résultats tomberont en fin d’après-midi ou ce mercredi.