Le jeune homme niait avoir volontairement tué la victime en janvier 2017. Le corps de la victime avait été retrouvé le dimanche 22 janvier 2017 à 12h19 sur la plage de Knokke, sous une terrasse de la digue. Les premières conclusions du médecin légiste indiquaient que Sofie Muylle avait été violemment tuée au cours de la nuit. Quelques heures plus tôt, son petit ami avait déclaré à la police qu'elle avait disparu soudainement durant une sortie nocturne.

Les images de vidéosurveillance montraient un homme portant une veste bleue rôdant autour du corps pendant plusieurs heures après les événements. Alexandru Caliniuc a été arrêté le 26 juin 2017 en Roumanie, son pays d'origine, et a été remis à la Belgique le 14 juillet. Une enquête approfondie a révélé que l'ADN de l'accusé correspondait au matériel génétique prélevé sur la victime. Il y avait notamment des taches de sperme sur les vêtements de la jeune femme. Dans son téléphone portable, des images et vidéos de la victime agonisante avaient été découvertes. Un collège d'experts a finalement estimé que le décès était la conséquence d'une hypothermie.

La défense de Caliniuc a affirmé qu'il était seulement coupable de viol et de négligence, mais pas de torture.

Les débats sur la peine se tiendront mardi. Alexandru Caliniuc risque la prison à perpétuité.