Le suspect maintient cependant qu'il ne se trouvait pas à Blankenberge ce samedi-là. La bagarre est survenue le 8 août en fin d'après-midi sur la plage de Blankenberge, près du Weststraattrap. Des dizaines de fauteurs de troubles ont été impliqués dans l'incident. Des images montrent également des affrontements avec la police. Un policier a notamment été attaqué avec un parasol.

La police locale de Blankenberge/Zuienkerke a dû faire appel à plusieurs autres zones de police pour calmer les esprits. Au final, 17 personnes impliquées ont été arrêtées administrativement. Trois jeunes hommes de Bruxelles ont été légalement privés de leur liberté. Ils ont depuis été emprisonnés sur base de soupçons de rébellion armée et de coups et blessures volontaires entraînant une incapacité de travail.

Les enquêteurs ont tenté de distinguer d'autres suspects à l'aide des images de caméras de vidéosurveillance. Sur base de celles-ci, un jeune homme de 18 ans originaire de Laeken a été identifié par la police locale de Bruxelles. Le suspect a été arrêté et placé en détention vendredi par le juge d'instruction.

Au cours de son interrogatoire, le jeune homme a nié toute implication dans la bagarre. "Mon client a déclaré qu'il était chez lui à ce moment-là", a indiqué maître Bram Elyn. Selon la défense, le suspect n'apparait pas sur les images.

La défense a demandé la libération du suspect sous certaines conditions, mais la chambre du conseil n'a pas répondu favorablement à cette requête. Le refus de coopérer à l'enquête téléphonique a notamment été pris en compte.