Judiciaire Un rapport que vient de publier le Conseil de sécurité des Nations unies met en garde contre un risque d'attentat avant la fin de l'année. L’Onu soupçonne que le groupe Etat islamique, dont de nombreux combattants étrangers sont toujours en vie, " réinvestira dans sa capacité de diriger et de faciliter l’exécution d’attentats complexes à l’échelle internationale, dès qu’il disposera de l’espace et du temps nécessaires ". Il pourrait agir " avant la fin 2019 ", " peut-être dans des lieux inattendus".

Faut-il donc s'inquiéter d'attaques en Belgique? Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères, a été interrogé sur sur le sujet sur Bel RTL ce mardi matin. Selon lui, s'il n'est "pas du tout anormal de penser qu'il y a encore un risque présent sur des territoires en Europe dans les mois qui viennent vu les attaques répétées les dernières années", il faut tempérer ce rapport de l'ONU. "Chaque fois qu'un rapport comme celui-là est publié, ça attire l'attention sur les risques que l'on coure encore aujourd'hui. Et je crois que c'est une bonne chose que tout le monde en soit conscient et il faut rester vigilant", assure le ministre libéral. 

"C'est un rapport qui reprend des informations venant des différents services nationaux et si vous allez sur le site du centre de crise en Belgique ou de l'OCAM, vous verrez que nous donnons les mêmes informations", ajoute Didier Reynders, qui refuse de céder à la panique. "Il n'y a pas de raison de penser qu'aucun risque terroriste n'est présent aujourd'hui en Europe et plus précisément en Belgique. Nous sommes très attentifs à la situation. C'est la raison pour laquelle il y a toujours un niveau 2 généralisé en matière de menace, mais surtout un niveau 3 pour toute une série de sites et de lieux qui peuvent faire l'objet d'une attention particulière. La menace est réelle, ça ne veut pas dire qu'il faut avoir une crainte plus forte aujourd'hui qu'hier. Simplement, il faut se rendre compte que la lutte contre le terrorisme est une lutte de longue haleine", conclut Didier Reynders.