Cet ancien député a été condamné mardi par la cour d'appel de Bruxelles, tout comme son épouse Sylvia B., à une peine de 27 ans de prison pour assassinat. Les époux ont été déclarés coupables d'avoir tué d'une balle dans la tête, en juillet 2014, Marc Dellea, qui était alors le compagnon de Sylvia B.

"Nous allons d'abord analyser l'arrêt", a encore précisé Me Kennes. "On dit notamment que Christian Van Eyken était sous l'emprise de Sylvia B. mais on ne fait pourtant pas de différence entre eux. On a la même peine, on ne tient absolument pas compte de son âge, 66 ans, du rôle de l'un et de l'autre... C'est sans doute propre à une défense commune et à une défense de contestation, mais nous sommes préjudiciés sur le fait que le débat sur la culpabilité et celui sur la peine ne sont pas scindés, comme devant la cour d'assises", a-t-il expliqué.

Dans son arrêt, la cour a en effet établi que le "dessein criminel" de Sylvia B. "est devenu commun". Cette dernière n'a pas accepté sa condamnation, parlant à ses proches présents dans la salle d'un "lynchage" dont elle est victime.

Concernant la présence dans la salle de la fille, mineure, de Sylvia B. et de la victime, Me Kennes a expliqué qu'il s'agissait d'une demande de la part de l'adolescente. Le plus jeune fils de Christian Van Eyken était également présent.

"Les deux parents ont d'abord formé une opposition à leur présence, mais il faut parfois aussi entendre les demandes des adolescents. Ça choque peut-être de voir cette jeune fille de 15 ans assister à la condamnation et à l'arrestation de sa mère mais cette décision allait la choquer de toute façon puisque sa maman est condamnée pour de nombreuses années", a réagi le pénaliste.

Marc Dellea, un négociant en café âgé de 45 ans, a été découvert mort, une balle dans la tête, le 8 juillet 2014, dans l'appartement qu'il occupait avec sa compagne, Sylvia B., et leur fille, avenue Mutsaard à Laeken.

A cette époque, Christian Van Eyken était député au Parlement flamand et Sylvia B. était son attachée parlementaire et sa maîtresse.

Les amants avaient été filmés sortant de cet appartement, le 7 juillet vers 01h20, soit deux heures après que Marc Dellea y soit rentré. Ils étaient donc les dernières personnes connues à avoir vu la victime vivante.

La cour d'appel a considéré que personne n'avait pu s'introduire dans l'appartement par une fenêtre à l'arrière, après le départ des prévenus, écartant ainsi la thèse d'un cambriolage qui a mal tourné.

Christian Van Eyken et Sylvia B., devenus époux en 2018, ont toujours nié toute implication dans la mort de Marc Dellea. Mais en première instance, le tribunal correctionnel de Bruxelles les avait reconnus coupables d'assassinat et condamnés à 23 ans de prison. En appel, la cour a confirmé cette décision et a porté la peine à 27 ans de prison, avec arrestation immédiate des auteurs.