Le député-bourgmestre de Sambreville encourt une peine allant de 6 à 8 mois de prison avec sursis mais il a réclamé son acquittement. Jean-Charles Luperto répond de quatre scènes d'outrages publics aux mœurs, commises en présence de quatre personnes différentes. Les victimes étaient un enfant de 9 ans, deux hommes et une dame. Le député-bourgmestre de Sambreville est suspecté de s'être masturbé devant ces personnes dans les toilettes d'une station-service réputée pour être un lieu de rendez-vous pour des rencontres furtives entre hommes.

Devant la cour d'appel de Liège, le parquet général avait requis une peine allant de 6 à 8 mois de prison avec sursis simple en considérant que les faits doivent être déclarés établis. Le ministère public se basait sur différentes dénonciations réalisées contre Jean-Charles Luperto et avait rejeté l'argumentation de la défense, qui estimait que l'enquête avait manqué d'intégrité.

Jean-Charles Luperto a toujours contesté les faits. Lors de sa comparution, il réaffirmait son innocence. Ses avocats, Me Uyttendaele et Me Preumont, réclamaient son acquittement tout en dénonçant la manière dont l'enquête avait été réalisée et la crédibilité des témoins.

L'arrêt sera prononcé ce mardi matin à 09h00.