La Belgique a décidé d'ajouter 21 individus à sa liste nationale reprenant les personnes considérées comme terroristes, annoncent mercredi les ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) et le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V).

La liste actualisée, à laquelle s'ajoutent notamment plusieurs 'returnees', a été publiée mercredi au Moniteur belge.

Les personnes qui y sont reprises voient leurs moyens financiers gelés pour éviter tout financement d'actes terroristes.

La Belgique a appliqué cette mesure dès 2016 sur proposition de l'organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM). Depuis 2016, 274 personnes y ont été inscrites. Quatre en ont été retirées depuis.

Cette liste fait l'objet d'une évaluation tous les six mois.