Me Bruno Dayez, l'avocat de Marc Dutroux, a annoncé mettre en pause la demande de libération conditionnelle de son client. A la RTBF, il explique que cette demande est mise entre parenthèses "à court ou moyen terme".

Ce qui l'a contraint à prendre cette décision? Un rapport psychologique mené sur Marc Dutroux jugé "accablant" et dont les conclusions ont été révélées ce 20 octobre. Comme l'explique ce dossier de 90 pages, le criminel a toujours un profil "psychopathe et sadique". "Il n'a pas de remords par rapport aux faits qu'il a commis", peut-on encore lire sur le site web de la RTBF.

Pour rappel, trois experts ont été chargés d'évaluer si Marc Dutroux représentait encore un risque pour la société, et si le risque de récidive était important.

Si les conclusions de ce rapport ont contraint Me Bruno Dayez à changer de voie, il a précisé qu'il comptait toujours agir pour améliorer les conditions de détention de son client, toujours à l'isolement.

Marc Dutroux a été condamné en 2004 à perpétuité et reconnu coupable d'assassinats, de viols sur mineurs, de séquestrations, d'association de malfaiteurs et de trafic de drogue.