La justice bruxelloise demande au ministre de la Justice Koen Geens de transférer plusieurs procès dans les anciens bâtiments de l'OTAN à Evere. Les problèmes pratiques causés par la crise sanitaire sont à l'origine de cette demande, écrit De Tijd vendredi. A priori, seul le procès des attentats du 22 mars 2016 devrait avoir lieu dans l'ancien siège de l'OTAN à Evere. "Nous avons récemment reçu cette demande", confirme Sieghild Lacoere, porte-parole de Koen Geens. "Un tel dossier couvre de nombreux aspects: sécurité, adaptations techniques, budgets, etc. Nous travaillons actuellement très dur pour étudier tous ces aspects".

Selon une source bien informée, le parquet fédéral, le parquet de Bruxelles, la Cour de cassation ainsi que la cour d'appel et le tribunal de première instance de Bruxelles souhaiteraient que les grands procès soient déplacés dans l'ancien bâtiment de l'OTAN, pointe De Tijd.

Il s'agirait entre autres du procès en appel concernant la catastrophe ferroviaire de Buizingen.

Koen Geens n'a pas encore donné de réponse à cette demande.