La police se chargera de contrôler sur le terrain l’application stricte des mesures imposées par le gouvernement face à la propagation du coronavirus en Belgique.

“Des sanctions sont prévues pour les établissements qui ne respecteront pas les règles. La police fédérale en renfort pour contrôler les fermetures, dès ce week-end”, prévient le porte-parole du ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem

La fermeture des bars, restaurants, discothèques, commencera ce vendredi à minuit. Et c’est la police qui est chargée de veiller à l’application de ces mesures prises par le gouvernement fédéral. Les polices locales recevront le renfort des équipes de la police fédérale qui, ce week-end, devaient être mobilisés pour les événements annulés.

Des renforts sont prévus et tout cela sera défini avec exactitude dans la journée. Il est évident que des sanctions seront prévues pour ceux qui ne respectent pas les mesures prises. L’application de ces mesures sera une priorité pour les services de police ”, nous précise le porte-parole du ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem.

Précisons également que le centre de crise est désormais compétent pour la coordination de toute la communication, en collaboration avec le SPF Santé publique. “Le centre de crise a l’expérience nécessaire pour gérer cette situation ”, ajoute le porte-parole du ministre de l’Intérieur.

Un numéro vert sera ainsi mis à la disposition des citoyens pour toutes les questions qui les préoccupent. Le centre de crise participera également chaque matin à la communication du nombre de personnes contaminées et de victimes éventuelles.

Le centre de crise était préparé depuis plusieurs jours déjà à l’éventualité de prendre le relais. Le centre, qui dépend du ministère de l’Intérieur est effectivement habitué à gérer des situations exceptionnelles, comme ce fut le cas lors des attentats de Bruxelles.