Le premier individu condamné en Belgique pour avoir enfreint à plusieurs reprises les mesures de confinement a dû comparaître une nouvelle fois ce vendredi après-midi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour récidive.

 Le parquet a requis une peine de prison de 3 mois ferme et une amende de 2.000 euros. Le jugement est attendu le 5 juin.

Le 24 avril, le tribunal correctionnel l'avait en premier lieu condamné à une peine de travail de 125 heures pour de multiples infractions aux règles de confinement visant à limiter la propagation du Covid-19.

La police avait verbalisé à quatre reprises cet homme les 25, 26 et 29 mars derniers. Le 29 mars, il avait notamment été vu en train de circuler sur la voie publique à Molenbeek-Saint-Jean avec un individu qui ne fait pas partie de sa famille, et ce, sans respecter la distance de sécurité minimale d'1,5 mètre. Lors de son interpellation, il avait essayé d'inciter les passants à l'émeute, mais sans succès.

Seulement 4 jours après sa condamnation, dans la nuit du 28 au 29 avril, la police l'avait interpellé sur la place Voltaire à Molenbeek-Saint-Jean en compagnie de quatre amis, ce qui représente une violation de l'interdiction de rassemblement. Le prévenu a fait valoir qu'il avait simplement voulu prendre l'air à la fin du jeûne du Ramadan et qu'il avait rencontré ces personnes par hasard. Il a expliqué qu'il essayait de respecter les mesures, mais qu'il avait des difficultés à le faire.

Le parquet a considéré que le signal envoyé par la peine de travail n'avait pas été compris et a requis 3 mois de prison et une amende de 2.000 euros.