Ce lundi, un collectif composé d'académiques et de juristes flamands avait décidé de contester l'instauration d'un couvre-feu en Belgique. Selon ces citoyens, l'entrée en vigueur d'une telle mesure contrevenait entre autres au principe de liberté de circulation, pourtant inhérent à la Constitution belge." La liberté de circuler est un droit constitutionnel. Le suspendre n’est pas permis, l’article 187 de la Constitution est très clair. C’est également une entrave à la Convention européenne des Droits de l’Homme qui garantit ce droit", invoquait le collectif.

Le Conseil d'Etat a rendu son verdict ce vendredi, et a jugé irrecevables les arguments du collectif. "Le Conseil d'État est d'avis que les requérants ne démontrent pas que le couvre-feu viole un certain nombre de dispositions constitutionnelles, la liberté de la personne et le droit au respect de la vie privée. Le Conseil d’État a toutefois considéré que cet inconvénient ne résulte pas de cet acte, eu égard à la large médiatisation réservée à l’ensemble de cette affaire", a-t-il été précisé. Le recours est donc purement et simplement refusé.