Le personnel des établissements pénitentiaires proteste contre le manque d'effectif. Selon les syndicats, il y a de gros problèmes de recrutement et les gardiens sont épuisés. L'administration pénitentiaire a déploré la grève et souligne que les recrutements pour les prisons battent leur plein et que les personnes sélectionnées débuteront sous peu.

Seuls 15% des membres du personnel étaient présents pour le service du matin vendredi. Une petite équipe de policiers était présente en soutien.

Une nouvelle concertation est prévue le 21 avril, selon l'ACV (pendant flamand de la CSC).