Deux des trois hommes soupçonnés d'avoir volé des kilos de pièces à la Monnaie royale de Belgique, durant la nuit du 20 au 21 février dernier, comparaissent ce jeudi en procédure accélérée devant le tribunal correctionnel de Bruxelles.

Emil B. et Soulaimane T., deux hommes âgés d'une petite vingtaine d'années, inconnus des services de police et de justice, sont prévenus devant le tribunal pour s'être introduits dans le bâtiment de la Monnaie royale de Belgique, boulevard Pachéco à Bruxelles, le 21 février dernier vers 01h30.

Lorsqu'ils ont pénétré dans la bâtisse, l'alarme s'est déclenchée, alertant l'agent de sécurité qui se trouvait sur place. Les deux hommes ont ensuite été interpellés. Ils étaient en possession chacun de sacs contenant environ cinq kilos de pièces de monnaie. Il s'agissait de pièces endommagées qui avaient été retirées de la circulation et qui n'ont donc plus aucune valeur. Un troisième suspect a pu prendre la fuite avec une quantité similaire de pièces usagées.

La Monnaie royale de Belgique ne frappe plus elle-même les pièces belges en euro depuis 2017. Celles-ci sont désormais produites aux Pays-Bas.

Un autre cambriolage a eu lieu la même nuit au siège de la Trésorerie du SPF Finances, rue du Commerce à Bruxelles, où des ordinateurs du bureau d'accueil ont été dérobés. Ceux-ci ne contenaient pas de données sensibles.