Il s'agit cette fois, selon la police locale, de "quelques supporters du Club de Bruges qui, d'après leurs propres dires, 'venaient nous aider avec les allochtones'". En soirée, la police locale de Blankenberge avait reçu un appel. Une discussion semblait s'enflammer sur la digue.

Il s'agissait de personnes installées à un café de la digue, un "groupe de supporters du Club de Bruges". "Quatre d'entre eux environ avaient clairement trop bu. Ils disaient venir aider la police de la Côte 'pour les problèmes avec les allochtones'. Comme cela risquait de grimper, nous les avons arrêtés administrativement", indique le responsable presse de la police.

"Ils vont dégriser une petite nuit".

A noter que sur les réseaux sociaux, des images des faits ont circulé dans la soirée. 


Pour le reste, la foule redoutée à la Côte ne s'est pas manifestée. La journée a été calme, seule Knokke semblait connaître une certaine affluence.