Judiciaire

Pendant le mois d’août, nous avons demandé à une dizaine d’avocats de raconter une affaire, médiatisée ou non, qui les a particulièrement marqués. Que ce soit par la nature des faits, l’attitude des prévenus, l’étrangeté du dossier, la figure d’un procureur, les aléas judiciaires… Le choix était très… libre. Cinquième épisode avec Me Vincent Lurquin.

C’est un prénom rare, qui conservera toujours un caractère enfantin : Pitchou. Quand Me Lurquin a vu pour la première fois au parloir de la prison ce jeune, il a été frappé par son regard : "Pitchou était dévasté mais, dans les yeux, il avait cet espoir : ‘Lui, il va me faire sortir de cette putain de prison dont je ne connais pas les règles’."

C’était la première fois que Pitchou, membre d’une bande urbaine, était arrêté et qu’il allait en prison, un univers qui, avec ses portes qui claquent, ses fouilles, sa violence, fragilise.

(...)