La vaste opération menée par le parquet fédéral a porté ses fruits.

C’est ce vendredi que le parquet fédéral communiquera sur une vaste opération menée dès mardi matin dans les régions de Mons et de Charleroi notamment, visant à démanteler un vaste trafic d’armes entre un armurier français basé en Belgique et des clients, des particuliers et des membres du banditisme, domiciliés chez nous. L’opération, d’envergure, a déjà porté ses fruits. Au moins 350 armes ont été saisies selon nos informations. Des armes de toutes sortes dont certaines auraient d’ailleurs servi dans plusieurs dossiers de banditisme dans la région montoise.

Comme La DH vous l’indiquait déjà ce mardi, plusieurs zones de police ont collaboré à cette vaste opération. La police judiciaire fédérale de Mons y a également participé.

Du côté du parquet fédéral, on attend ce vendredi pour la communication d’un bilan complet.

Cette opération visant à saisir autant d’armes a débuté mardi en même temps quasiment qu’un policier était visé à la tête par un particulier qui portait une arme sur lui à Liège. Nul doute que du côté du parquet fédéral, les résultats des perquisitions au terme de cette longue enquête menée depuis plusieurs semaines, sont particulièrement bien accueillis.