L'arrêt de la cour d'assises de Liège sur les peines prononcées à l'encontre d'Alexandre Hart (21 ans), de Belinda Donnay (22 ans), de Dorian Daniels (22 ans), de Loïck Masson (23 ans) et de Killian Wilmet (18 ans) est attendu mardi après-midi. 

Le jury a entamé en compagnie des magistrats de la cour son ultime délibération pour fixer le sort des assassins de Valentin Vermeesch. Les cinq accusés ont déjà été reconnus coupables de l'assassinat de Valentin Vermeesch (18 ans) mais aussi de coups et blessures prémédités, de tortures, de traitements inhumains, de menaces de mort, d'attentat à la pudeur, de viol (sauf Loïck Masson concernant ce chef d'accusation), de détention illégale et de séquestration, avec la circonstance aggravante que la victime était vulnérable.

Le jeune Valentin, souffrant d'un léger handicap mental, avait été tué la nuit du 26 au 27 mars 2017 à Statte (Huy). Il avait subi une très longue scène de violences et de tortures avant d'être précipité dans la Meuse, où il s'était noyé. Son cadavre avait été retrouvé le 14 avril 2017, les mains menottées dans le dos.

Après les plaidoiries des avocats de la défense, les accusés ont pu adresser un dernier mot au jury. "Je suis désolé de tout ce qui est arrivé", a déclaré Alexandre Hart.

"Je veux m'excuser auprès de la famille et des proches, même si ce qu'il s'est passé est impardonnable. Je souhaite qu'on me laisse une chance de me reconstruire, de faire une formation, de trouver un travail et de réparer même si ce que j'ai fait est irréparable", a commenté Belinda Donnay.

"Je regrette ce qu'il s'est passé ce jour-là. Je vais devoir vivre avec ma faute", a ensuite souligné Dorian Daniels.

"Je présente mes excuses auprès de la famille de Valentin. Mes regrets, je vais les porter à vie. On ne peut pas oublier ce qu'il s'est passé tellement c'était choquant. Si on me donne une chance, je suis prêt à la saisir", a poursuivi Loïck Masson.

"Je présente mes excuses à toutes les personnes que j'ai fait souffrir", a conclu Killian Wilmet.

Le jury et la cour ont entamé leur délibération peu après 10h00 pour déterminer les peines à infliger aux coupables. L'arrêt devrait être prononcé dans l'après-midi. Aucun délai n'a cependant été précisé par la présidente de la cour Catherine Urbain.