Le début du procès pour pédopornographie à Termonde a commencé vendredi par l'interrogatoire des prévenus. 

La juge a voulu en savoir davantage sur les raisons pour lesquelles ils avaient commis ces faits de maltraitance sur mineur. L'un des prévenus, Dimitry D., ne sera pas présent au procès vendredi. Il s'est fait représenter par son avocat, ce qui n'a pas plu à la juge. "Être présent à son procès est important", a déclaré la magistrate. Elle a dès lors demandé à l'avocat d'insister auprès de son client pour qu'il vienne. Il est possible qu'il arrive en cours de journée.

Niels M. a, lui, déclaré avoir été maltraité dans son enfance. "Je cherchais des réponses sur ce qui m'était arrivé et je suis entré en contact avec les autres prévenus. Je n'ai jamais abusé sexuellement de mon fils ou mon beau-fils, c'était un fantasme, un jeu de rôle. Je reconnais que j'ai abusé du fils de mon voisin, mais j'étais moi-même mineur au moment des faits."

Michael M., également poursuivi pour abus sexuel, admet avoir abusé de son neveu et du fils de Niels M. "J'ai une tendance pédophile, je suis une thérapie depuis un certain temps et j'aimerais la poursuivre", a-t-il ajouté.

Le Britannique Samuel K. a expliqué qu'il n'a "jamais voulu faire de mal à personne" et qu'il reconnaît la douleur qu'il a "causée aux familles concernées". "Dans un sentiment de solitude et de recherche d'amitié, j'ai été en contact sur internet avec des personnes partageant les mêmes souhaits. Je suis tombé dans un piège et il m'a été difficile de m'en sortir. C'était un fantasme, je ne ferais jamais ces actes dans la vraie vie. Regarder ces images m'a aidé à gérer la pression et le stress, mais maintenant je ressens une grande honte", a-t-il ajouté alors qu'il est également poursuivi pour traite d'être humains mais nie cette prévention.

Le Néerlandais Lars D.R. reconnaît qu'à l'âge de 15 ans, il a découvert des penchants pédophiles. "J'ai commencé à ressentir ce sentiment avec les enfants à l'âge de 15 ans. J'ai filmé et partagé mes propres abus sur les enfants et je regrette ce que j'ai fait."