Stéphane Moreau a comparu devant la chambre des mises en accusation de Liège après avoir été placé sous mandat d'arrêt 20 jours plus tôt. Il avait été libéré il y a deux semaines par la chambre du conseil mais le parquet avait décidé d'interjeter appel, prolongeant par cette démarche la détention de l'ancien bourgmestre d'Ans et ancien administrateur de Nethys.

C'est dans le cadre du dossier Nethys, plus particulièrement dans le volet des indemnités de plus de 18 millions d'euros versées à l'ancien management, que Stéphane Moreau a été inculpé d'abus de biens sociaux et détournement par personne exerçant une fonction publique ainsi que de faux, d'usage de faux et d'escroquerie.

La chambre des mises en accusation de Liège a décidé jeudi en début d'après-midi de confirmer la décision de remise en liberté de Stéphane Moreau.

L'ancien bourgmestre d'Ans et ancien administrateur de Nethys avait déjà bénéficié d'une telle décision de remise en liberté quinze jours plus tôt mais le parquet avait fait appel. Stéphane Moreau devrait quitter la prison de Marche-en-Famenne en cours d'après-midi.