L'enquête scientifique dans le dossier des Tueries du Brabant, forte des progrès de l'analyse ADN, concerne pas moins de 1.200 personnes dont les noms figurent dans ce dossier toujours non-élucidé, a confirmé le parquet fédéral au journal Le Soir.

Les Tueries du Brabant ont fait 28 victimes dans une série d'attaques contre des particuliers et des supermarchés dans les années 80, rappelle le journal.

La Justice tente toujours d'élucider cette affaire tristement célèbre et n'hésite pas à recourir massivement à des tests ADN, afin de trouver d'éventuelles correspondances.

Les centaines de prélèvements déjà effectués n'ont toutefois jusqu'ici conduit nulle part, alors que le délai de prescription, qui a été prolongé de 10 ans, prendra fin en 2025.