Si d'ici deux ans aucun procès d'assises n'est organisé dans le dossier des "tueurs du Brabant", l'enquête sera définitivement terminée, a alerté mercredi l'avocat Jef Vermassen, qui défend les proches des victimes, à la télévision locale TV Oost. L'avocat Peter Callebaut, qui défend également les parties civiles, accuse le parquet fédéral de "mauvaise volonté" et d'"ignorance". En juin dernier, Me Callebaut avait soutenu qu'Abdelkader Belliraj serait le chef des Tueurs du Brabant et Ali Aarrass celui que l'on dénomme le Géant. Une piste qui n'a aucun sens, selon la famille d'Abdelkader Belliraj, Belgo-Marocain condamné à la perpétuité au Maroc pour terrorisme, tout comme pour le comité Free Ali, qui se bat pour la libération d'Ali Aarrass, autre Belgo-Marocain condamné pour terrorisme au Maroc. Les deux hommes ont dénoncé des procès expéditifs à leur encontre sur la base d'aveux obtenus sous la torture.

Peter Callebaut maintient néanmoins ses affirmations. "Si on ne veut pas enquêter, est-ce par mauvaise volonté ou ignorance, ou les deux? ", a-t-il affirmé.

Le délai de prescription approche, a ajouté Me Vermassen. "Mais sans personnes poursuivies, il n'y aura pas de procès d'assises. Il est grand temps si on veut un procès d'assises."