La liste de ses "victimes" a été trouvée dans sa cellule.

Les gardiens de la prison de Louvain ont découvert dans la cellule de Didier Durin, un détenu condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, une liste de seize noms que l’intéressé entendait tuer dès qu’il en aurait l’occasion. Parmi ces noms, ceux de membres du personnel pénitentiaire et de codétenus.

Le parquet de Louvain a confirmé, lundi, cette info livrée par Het Nieuwsblad. Une information judiciaire a été ouverte.

Il massacre une septuagénaire

Le détenu, 37 ans, a été condamné à la prison à vie par la cour d’assises de Bruxelles en mars 2015, après avoir été reconnu coupable du meurtre pour faciliter le vol, de la torture et du viol d’Albina Van Vijnckt, en 2008, à Laeken, mais aussi d’une série de vols avec violence.

Didier Durin avait gagné la confiance de sa victime, âgée de 78 ans, quelques semaines avant sa mort.

Il a commencé par lui dérober d’importantes sommes d’argent avant, au mois de mars, de la frapper à coups de poing et de couteau, de l’étrangler, de l’étouffer et de la violer, ces violences ayant pour but qu’elle lui livre le code de sa carte bancaire.

Depuis sa condamnation, l’intéressé est incarcéré à la prison de Louvain.

C’est dans sa cellule que, le 22 avril, lors d’un contrôle de routine, les surveillants ont trouvé une liste contenant 16 noms, ceux d’une série de personnes que le détenu comptait exécuter.

Selon Nele Michiels, du parquet de Louvain, la direction de la prison a immédiatement alerté les autorités judiciaires. Il a été décidé d’ouvrir une information. (D’après Belga)