La section douanière chargée des fraudes aux droits d'accises a découvert lundi une production illégale de diesel dans une entreprise de transport à Genk, ont indiqué les douanes mercredi. Le diesel était produit sur place en enlevant le colorant rouge du carburant destiné aux tracteurs et au chauffage.

Le diesel était décoloré dans un camion-citerne et les déchets chimiques résultant de l'opération étaient stockés dans de nombreux conteneurs, en attendant d'être déversés illégalement. Une fois nettoyé, le diesel était pompé dans un conteneur maritime, lequel approvisionnait la station-service sur le site de l'entreprise.

Le diesel rouge est taxé à un faible taux d'accise, tandis que le diesel non coloré est fortement taxé. Les fraudeurs vendaient le diesel nettoyé, qui peut endommager le moteur des voitures, au prix du diesel réglementaire et empochaient la différence de prix.

Les enquêteurs ont pu établir que quelque deux millions de litres de diesel illégal ont été produits jusqu'à présent.

La douane a saisi le camion-citerne ainsi que le conteneur maritime et la station-service a été fermée. Une somme d'argent considérable a en outre été trouvée. Les fraudeurs devront rembourser les droits d'accises éludés et risquent une amende allant de cinq à dix fois le montant des droits d'accises éludés.