Kim De Gelder, condamné en 2013 à perpétuité pour quatre assassinats dont trois au sein d'une crèche de Termonde, en 2009, sera interné dans l'établissement de défense sociale (EDS) de Turnhout ou dans celui de Merksplas, a décidé mardi la chambre de protection sociale.

La cour d'assises gantoise a condamné Kim De Gelder, le 22 mars 2013, à la prison à perpétuité pour quatre assassinats et 25 tentatives de meurtres. Son avocat Jaak Haentjens avait plaidé son internement car l'homme serait schizophrène. Le jury avait cependant jugé que Kim De Gelder était responsable de ses actes et qu'au moment des faits, il n'avait pas de troubles mentaux graves.

Selon son avocat, l'état de Kim De Gelder se serait détérioré depuis son jugement et il a dû changer plusieurs fois de prison ces dernières années. Il est actuellement emprisonné à Gand. Lorsqu'il résidait à la prison d'Audenarde en 2017, le directeur de l'établissement avait fait une requête d'internement. Celle-ci peut se concrétiser grâce à la nouvelle loi d'internement et c'est à la chambre de protection sociale de rendre un avis. Cette dernière a nommé quatre experts judiciaires pour étudier le cas de Kim De Gelder. Pour les experts, il est bien schizophrène et donc irresponsable de ses actes, tandis que le ministère public ne s'est plus opposé à son internement.

Fin mai, la chambre a décidé d'interner De Gelder, en se basant sur le rapport des experts et celui des directeurs de prison d'Audenarde et de Gand. Un débat s'est ensuite consacré au choix de l'institution où le transférer.

Mardi, la chambre de protection sociale a porté son choix sur l'établissement de défense sociale de Turnhout ou celui de Merksplas. La décision définitive pourrait tomber cette semaine.