L’archevêque André-Joseph Léonard ainsi que ses collègues- évêques de Bruxelles et des deux Brabant, soit respectivement Jean Kockerols, Jean-Luc Hudsyn et Léon Lemmens lancent un appel aux chrétiens de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles afin que le jeudi 6 février où pourrait être votée la loi sur l’extension de l’euthanasie soit une journée de jeûne et qu’elle se mue le soir en veillée de prière "afin d’éveiller les consciences et de provoquer un ultime débat public au moment où notre pays risque de se donner une législation étendant la possibilité de l’euthanasie à des personnes mineures".

L’Eglise serait "heureuse si d’autres chrétiens, des croyants d’autres religions et des agnostiques ou des athées (la) rejoignaient dans cette démarche, qui est d’abord d’ordre philosophique, selon des modalités adaptées à leurs convictions". Et de rappeler que "les euthanasies d’adultes se multiplient dangereusement; le risque est grand qu’en élargissant l’offre aux mineurs, la loi projetée ne suscite artificiellement la demande".

Pour les quatre évêques "il n’est pas trop tard, mais il est temps ! Secouons notre propre conscience et aussi, avec respect, celle de nos frères et sœurs en humanité. L’histoire ne sert jamais deux fois les mêmes plats ni les mêmes circonstances. C’est aujourd’hui qu’il faut agir". Concrètement, ils organiseront des veillées de prière dans trois lieux emblématiques et géographiquement centraux de l’archidiocèse : à la basilique de Koekelberg à Bruxelles, à la collégiale St-Pierre à Louvain et à la basilique de Basse-Wavre. Mais d’autres sanctuaires sont invités à se mobiliser. A Bruxelles et à Louvain, la veillée a lieu le 6 février à 20h. A Basse-Wavre, ce sera le 8.Christian Laporte