L'enlèvement il y a 30 ans de l'ancien Premier ministre belge Paul Vanden Boeynans a été commandité par un homme d'affaires belge qui était en désaccord avec lui. 

C'est ce qu'affirme samedi dans la DH et Het Laatste Nieuws Etienne Delhuvenne, qui a été avocat du truand Patrick Haemers pendant dix ans. "Je connais le nom de cet homme qui est revenu dans une autre affaire. C'est pour cela que Patrick Haemers croyait qu'il serait acquitté: dans le box, il voulait révéler qui étai(en)t son ou ses donneurs d'ordre. Son suicide, si c'était un suicide, a empêché que les noms sortent", dit l'ancien avocat.

Le commanditaire de l'enlèvement aurait versé 5 millions de francs belges (125.000 euros) à Patrick Haemers sur un compte bancaire en Amérique du Sud, selon Etienne Delhuvenne.

"Les preuves, après la mort de Haemers, je les ai données au commissaire X. Celui-ci a identifié le compte bancaire et n'y a pas trouvé 5 mais 10 millions de francs belges. Les 5 millions qui s'étaient ajoutés provenaient de la rançon versée. Tout ce volet a été occulté. Haemers, mort en cellule, n'était plus là pour parler."

Patrick Haemers est mort le 4 mai 1993 en cellule. Lundi, cela fera 30 ans que lui et sa bande ont enlevé l'ex-Premier ministre surnommé "VDB".