Les fesses à l'air, c'est interdit

Un quadragénaire de Saint-Ghislain a été présenté au parquet de Mons pour outrage public aux moeurs. Depuis 6 ans, il se promène en rue avec des pantalons découpés à l'arrière, sans sous-vêtement, de quoi rendre visible son postérieur. A la suite de plusieurs plaintes, l'homme a été convoqué au commissariat. Il y est arrivé vêtu comme à l'accoutumée, avant d'être présenté au parquet. L'homme a expliqué qu'il entendait pouvoir déambuler les fesses à l'air. Le parquet a trouvé un compromis: le port d'une jupe longue.

© La Libre Belgique 2002